Posts Tagged 'terre'

Nouveauté : Formation autour de la naissance

L’art de naître autour de l’Himalaya

En 2015: Formation autour de la naissance – Médecine Traditionnelle Tibétaine

En 2016: Formation autour de la naissance – Ayurveda

Pour une grossesse, une naissance et un accouchement en conscience selon l’Ayurveda – la science de longue vie en Inde et Sowa Rigpa – la voie de la guérison tibétaine.

Avec beaucoup de joie, nous vous invitons à approfondir le thème de la périnatalité avec les visions complémentaires de 2 traditions voisines.

Formation avec Ayung et Julie

La chaîne de l’Himalaya, abrite les montagnes par excellence, la force tranquille, la stabilité et c’est d’elles que surgisse l’eau, les grands fleuves et la vie. Elle abrite des sommets qui ont pour noms : Nanda Devi – la déesse de la joie ou Chomolungma – la mère de l’univers, mais aussi Shambala, pays mythique du bonheur paisible. Autour de ces montagnes, deux cultures sont gardiennes de belles traditions de la naissance inspiratrices de naissances en conscience.

C’est à deux voix, et en retour de miroir, qu’Ayung et Julie vous proposent d’approfondir cette connaissance et de vous relier à la sagesse profonde qui se découvre en chacun(e)s de nous et plonge ses racines à la source de tous nos ancêtres.

La Formation Maternité et Naissance en conscience, selon l’Ayurveda et Sowa Rigpa s’adresse aux sages-femmes, doulas et thérapeutes, mais peut être suivie aussi par les femmes enceintes et les couples. 

Dates de la formation : 14-17 mai 2015 (weekend de l’Ascension) et 27-30 octobre 2016 (attention aux nouvelles dates!)

Coût de la formation : CHF 1500.- pour l’ensemble (8 jours) de la formation (logement et repas non inclus)

Lieu: Centre Lungta, CH – 6647 Mergoscia, village de montagne du Tessin (suisse italienne)

inscriptions

Ayurvéda et Maternité (Garbhini Vyakaran) :

Selon l’Ayurveda, la grossesse est l’une des 6 étapes importantes de la vie d’une Femme. La conception et la naissance d’un bébé marquent le début d’une nouvelle histoire. Le corps de la femme enceinte devient un espace sacré, un espace d’infinies possibilités. Dans ce corps en métamorphose, une âme décide de s’incarner sur terre. Chaque trimestre de la grossesse est symbolisée par une étape d’évolution (physique, émotionnelle et spirituelle). L’Ayurvéda accompagne la femme enceinte, l’accouchement et l’après-naissance par différentes méthodes (massages à l’huile chaude ; alimentation ; visualisation ; yoga nidra ; respiration consciente ; yoga ; libération des mémoires et autres empreintes du passé ; nettoyage énergétique du placenta…). La maternité est une expérience de changements intérieurs extraordinaires qui dépassent neuf mois le ventre rond.

Sowa Rigpa et Maternité

La culture tibétaine propose un ensemble cohérent pour développer l’art du bon karma. Ou comment accueillir avec compassion et respect un être qui malgré sa grandeur s’incarne en un bébé fragile et totalement dépendant. Cela passe avant tout par la maman, mais aussi par le papa et la famille élargie. Toute l’expérience de l’incarnation est une expérience profondément spirituelle, porteuse d’enseignements et sources de grande force pour la Femme, invitée à se mettre à l’écoute. Lorsqu’elle connait sa danse, elle devient créatrice de vie et ouvre un monde de possibles, grâce au potentiel dévoilé. L’harmonie est un chemin simple qui vibre au diapason de la source. Reconnaître cela autour de la grossesse est porteur de santé, de bien-être et de joie, non seulement pour une femme, un enfant, ou une famille mais de façon très concrète pour l’ensemble de notre société.

Plus

 

Publicités

Le bleu du ciel

Voyage au Nord de l’Inde

landslide Kinnaur

Nous sommes partis à la rencontre des sources du ciel avec le projet de voir les grands lacs d’altitude. Ironie du sort, l’eau était si présente que nous ne sommes jamais arrivés aux lacs!

Même si parfois, nous étions bien haut en altitude, ce n’est pas le bleu du ciel que nous avons trouvé. Bien plus souvent tout était gris ou vert. Les pluies, discrètes mais bien présentes, continuaient à rendre les routes instables et nous nous sentions peu à l’aise sur les hauteurs car les nombreux glissements de terrain autour de nous donnaient la sensation que nous escaladions des montagnes de sucre en poudre. Tout semblait s’effriter à mesure.

Chez nous, ce genre de route seraient simplement fermées à la circulation. Avant de les parcourir, nous nous étions pourtant bien renseignés mais pour les habitants de la région, il n’y avait aucun problème : la route était ouverte, mauvaise, mais ouverte! Les routes tombent autour de la mousson, de la même façon que les arbres  perdent leurs feuilles chez nous à l’automne. C’est devenu une sorte de normalité. Cette année elles tombent plus fréquemment et plus largement, pour la simple raison que les précipitations sont plus abondantes.

Pour nous, c’est comme une grande alarme qui s’est mise en route dans nos têtes. Après de nombreux petits signes d’essoufflements, nous sommes arrivés au delà des limites de ce que notre environnement peut supporter. Il y a certainement de nombreux lieux sur la planète, de nos jours,  qui poussent à toucher cette vérité du doigt et nous sommes conscients que le Kinnaur n’est probablement pas le pire. Mais pour nous, c’est ici, après plusieurs jours de fin de monde qui n’en finissaient pas, qu’une page se tourne et nous pousse à l’action.

La population du Kinnaur, convaincue que la Terre et les dieux expriment ainsi leur mécontentement, était descendue dans la rue quelques semaines avant notre périple pour appeler le gouvernement à revoir ses projets de barrages et de routes qui perturbent gravement l’équilibre fragile et instable des lieux.

Et les dieux sont importants dans un tel pétrin car il faut avoir la foi pour oser y être… C’est peut être pour cela que les habitants du Kinnaur sont considérés comme des demi-dieux vivants au-delà du monde habitable.

Au cours de la pire journée de voyage sur des routes qui tombaient à mesure que nous avancions, voilà que notre chauffeur nous demande si nous croyons en Dieu. A son avis, il n’y a que comme cela qu’il est possible de passer! Il a peut être raison…

Quand à la colère de la terre, ce n’est pas difficile de comprendre pourquoi elle est invoquée, car les glissements de terrain sont bien plus forts et présents aux alentours des barrages et se trouvent en grande majorité liés aux routes.

Cela nous renvoie très directement à notre mode de vie, car pour exploiter les ressources naturelles d’une façon aussi peu sensée ou responsable, il faut un grand nombre de personnes qui jouent à l’autruche et refusent de réaliser que notre façon de vivre ne convient plus à notre survie… ou en tout cas dans un premier temps à la survie de certaines populations.

Avec des slogans et de grands moyens financiers, la rivière Satluj ou Sutlej est détruite avec sa vallée. Cette eau qui depuis le lac Manasarovar au Tibet amène les bénédictions du Kailash en Inde, ne sert bientôt plus que les intérêts de quelques grandes compagnies privées. Et l’on se demande vraiment comment, dans un écosystème aussi fragile, autant de projets fous peuvent voir le jour.

no dream

En ce qui nous concerne, après plusieurs jours de voyages dans des conditions vraiment mauvaises, il nous a fallu rebrousser chemin car la route est tombée en amont et nous préférions ne pas attendre sa chute en aval!

Pour aller plus loin:

http://www.hindustantimes.com/India-news/HimachalPradesh/Kinnaur-road-widening-work-threat-to-ecology-lives/Article1-1105934.aspx

http://news.realhimachal.com/kinnaur-residents-want-to-review-on-sutlej-hydropower-projects.html

http://www.indianexpress.com/news/kinnaur-landslide-people-demand-probe/580319/

http://hillpost.in/2013/09/himalayas-for-water-not-monetizing-sundar-lal-bahuguna/96117/

Concert de bols chantant en cristal avec Yamael

vaisseaux de cristal

vaisseaux de cristal

Massage sonore avec les vaisseaux de cristal

avec Pascal et Perpétue Hartel

vendredi 28 juin 2013 à 20h30 au Centre Lungta

Le massage sonore est avant tout un moment magique de relaxation très profonde, procurant une sensation de bien-être du corps, de l’esprit, de l’âme, contribuant à accroître la joie de vivre, la vitalité, la créativité, la qualité de vie, en supprimant peur et angoisses, en renforçant le système d’autodéfense, en soulageant toutes sortes de blocages, tensions et affections provoqués par un état de déséquilibre.

Le son vous décharge du stress. Vous vous sentez libéré de vos conditionnements, freins et zones d’ombre. Le son décape tout ce qui vous entrave, le son nettoie, vous touche et retouche votre ADN, votre substance propre dans les grandes profondeurs de votre âme.

Lors de ce voyage sonore, les tambours, didgeridoos, gongs, bols chantants, vaisseaux de cristal, carillons, bâtons de pluie et autres percussions vous accompagnent à la découverte de votre terre intérieure.

entrée avec libre participation pour les musiciens

informations et réservations (souhaitées!) au Centre Lungta

voir aussi www.corps-et-sons.com

Emunah en concert

Vendredi 10 mai, à 15h.30, nous accueillerons Emunah au Centre Lungta pour un concert 

Concert pour célébrer la nature, les plantes et le êtres élémentaires

avec

Marieke Schagen-van Houts: flûtes diverses, Basuri (Népal), voix

Frank Schagen: guitare, frame drum, voix

EmunahUn répertoire entre composition et improvisation, invitant à l’écoute de la résonnance intérieure, à l’écoute en soi-même.

La musique se développe en harmonie avec les participants.

entrée : participation libre

information & réservation : Centre Lungta

 
Emunah

Nouvel espace pour la Terre

Le 20 juin, nous avons inauguré un espace pour la Terre au coeur du Centre Lungta

Un espace né de la volonté d’exprimer concrètement gratitude et respect à la Terre, tout en célébrant l’incroyable abondance de la nature. Ce lieu, à l’image de ce qu’il représente, s’est créé tout naturellement. Deux grandes pierres forment les murs,  le houx et le lierre se rejoignent en une belle voûte végétale et nous y avons juste ajouté un mur très simple, construit en famille, avec les pierres qui restaient des travaux de rénovations.

Nous avons fêté la création de cet emplacement consacré à la Terre autour d’un buffet champêtre et fleuri. Un grand merci à chacun pour l’émerveillement du moment et en particulier à Maja pour les danses de la Terre.

 

En parlant de l’abondance de la Terre et de la gratitude, il nous fallait évidement partager la belle nouvelle des « incroyables comestibles » de Todmorden. C’est une merveilleuse initiative, contagieuse et porteuse de santé. Pour ceux qui ne connaissent pas encore: voir le film

« C’est au Royaume-Uni, en 2008, que la fabuleuse aventure « Incredible Edible » a commencé, dans l’ancienne cité industrielle en déclin, la ville de Todmorden, près de Manchester. Par le seul changement de regard, quittant la croyance erronée que tout est séparé et conflictuel dans la vie, conduisant à la précarité, au chaos social et à l’exclusion, les habitants se sont reconnectés les uns les autres avec la Terre nourricière. Ils ont fait la paix avec eux-mêmes et avec les autres. La sérénité retrouvée, ils ont pu faire l’expérience de l’abondance partagée avec les incroyables comestibles. Ils vous attendent dans leur nouvelle ville devenue rayonnante de joie de vivre. »  + d’info en anglais  + d’info en français

Le résultat 4 ans après?

Une ville de presque 15 000 habitants qui atteint joyeusement environ 80% de son autonomie alimentaire en 4 ans!

Il nous tient à coeur de souligner un des effets secondaires de cette démarche: il s’agit de la diminution de la violence dans la ville, ce qui semble logique, mais quel bonheur.

C’est incroyable ce que l’on peut être heureux lorsque l’on agit hors de la logique du profit pour se mettre au diapason de la fabuleuse générosité de la nature. Et cela nous semble porteur de tant d’espérance…

 

PS: Pour répondre aux nombreuses questions qui nous arrivent sur l’idée de la gratuité, voilà plus d’informations:

En découvrant les incroyables comestibles pour la première fois, plusieurs personnes ont posé la même question : mais si les fruits et légumes sont gratuits partout dans la ville de Todmorden, comment l’économie locale peut-elle s’en sortir ? Ou encore, que deviennent les maraîchers locaux ou les marchands de légumes ? Nous allons tenter de regarder de près cet aspect des choses essentiel, puisqu’il concerne l’argent et les revenus, ainsi que la richesse produite par ce nouveau mode de vie totalement transparent, éthique, solidaire et co-responsable. suite

Dans le cadre du projet des éléments, engageons nous au Népal !

Orphelinat et école alternative au Népal

état actuel: environ 77 m. sponsorisés! (18.1.2012) il manque donc environ 43m…

« If you can dream it, you can do it ! »

Investir pour un meilleur futur au Népal. Eh oui ! C’est avec bonheur qu’en cette nouvelle année de la Terre pour le centre Lungta dans le cadre du projet des élément (voir projet des éléments), nous lançons un appel spécial pour sponsoriser des m2 de terrain au Népal. Détrompez vous, il ne s’agit pas pour nous de devenir investisseurs à l’étranger, mais bien de permettre par ce geste à un beau projet de se concrétiser.

Le nom de ce projet ANKURAN, signifie « le germe ou la semence qui germe ».

Et c’est avec une joie toute particulière que nous nous engageons à soutenir les efforts de Deborah Jakob pour concrétiser une nouvelle école au Népal. Deborah a été la maitresse d’une de nos filles durant de très nombreuses et heureuses années. Cela nous a permit de découvrir ses talents de maitresse et de musicienne, mais aussi de voir naître et grandir le projet ANKURAN dès ses premiers balbutiements. Nous avons aussi pu faire la connaissance de Krishna Gurung fondateur de la Kevin Rohan Memorial Eco Foundation, qui est pour nous un modèle vraiment très inspirant.

Investir dans ce projet signifie offrir un futur meilleur aux enfants orphelins de minorités ethniques défavorisées, mais aussi et surtout valoriser la culture et les traditions de ces minorités. Il s’agit d’un projet novateur, qui cherche à donner un enseignement basé sur des valeurs népalaises dans un pays où le système scolaire s’est calqué sur les connaissances occidentales sans grand souci de cohérence avec la réalité du pays. Au centre Lungta nous sommes bien conscients des avantages qu’il y a à fortifier les racines pour permettre une croissance saine et harmonieuse.

Le coût est de CHF 240 .- par mètre carré de terrain (premier étage de construction compris) pour une superficie de 120 m2 au total. Le défi est de réussir à trouver assez de sponsors dans un temps très court. Puisqu’il faut réussir à acheter avant le 24 janvier 2012.

Sont recherchés 45 sponsors pour un mètre carré et 15 grands sponsors pour 5 mètres carré.

Nous vous invitons à lire plus d’informations sur le site internet de la Kevin Rohan Memorial Eco Foundation.

Vos dons peuvent être effectués directement à la Kevin Rohan Memorial Eco Foundation au Népal, ou sur le compte de Deborah Jakob en Suisse en mentionnant le projet ANKURAN. (nous vous ferons parvenir les informations nécessaires à votre demande ainsi qu’un rapport de projet en anglais pour ceux qui le désirent)

Mais comme nous savons que ce sont les petites rivières qui font les grands fleuves et sommes confiants que nous réussirons à relever ce défi ensemble, nous vous proposons de verser des sommes plus petites et même très petites sur le compte de l’association des Amis du Lungta, en mentionnant le projet ANKURAN. Banque Raiffeisen Gordola e Valle Verzasca, 65-2072-1, Association des Amis du Lungta, Julie et Hervé Michel, 6647 Mergoscia, IBAN CH24 8028 0000 0009 1585 3

Il est aussi possible de verser de l’argent pour ANKURAN,  le 22 décembre sur le marché de Noël de Bellinzona ou ici au centre à l’occasion des portes ouvertes (le 23 décembre) ou à tout autre moment de rencontre.

Et nous vous souhaitons à tous de réaliser vos rêves selon la devise d’ANKURAN…


L’info en un clic !

PROCHAINS EVENEMENTS

Stages de Lu Jong 2019 : février dans les Pyrénées et le Tessin, avril en Toscane et mai en Normandie

Nouvelles dates : Formation pour enseignants de Lu Jong (FR) dès le 16 septembre 2019 à Deauville

Au Mas-d’Azil

Randonnée accompagnée sur les chemins de Compostelle du 22 au 30 juin 2019, avec Hervé, Julie et 3 ânes

La grande aventure de l’automne 2017

SUR LES CHEMINS DU VENT, plus de 1500km à pied à la rencontre des tisserands de la transition

AUTRES BLOGS DU LUNGTA

Abondance, autour de la naissance,

Les Jardins du Lungta : L'abondance est dans les prés

Abondance par les 5 éléments

A propos

Lungta: “Le Cheval de Vent” est un ancien symbole tibétain. Flottant au vent les «Lungtas» émettent continuellement des énergies curatives. Le «vent» est omniprésent et donne vie et conscience à la matière.
En savoir plus...

Images de Mergoscia (clic sur l’image!)

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 49 autres abonnés

Follow Centro Lungta on WordPress.com
Publicités