Le printemps nouveau

« En automne, je récoltai toutes mes peines et les enterrai dans mon jardin. Lorsque avril refleurit et que la terre et le printemps célébrèrent leurs noces, mon jardin fut jonché de fleurs splendides et exceptionnelles. »                           Khalil Gibran

Au vu des événements actuels, il semble bien difficile de s’harmoniser à la légèreté printanière. Et pourtant au sortir de l’hiver, il nous faudrait retrouver l’élan nouveau et nous purifier des anciens poids.

Brûler le bonhomme hiver, ou autre rituels de carnaval et de printemps ont tous pour but de nous aider à retrouver la fraicheur pour débuter de nouveaux projets dans la joie. Ces images, sans grands discours, nous parlent de ce que vit notre être dans ses profondeurs, en harmonie avec la nature.

Que cela soit au niveau de notre corps, de notre maison ou de notre environnement, nous devrions retrouver ce même élan vers la légèreté et la transparence printanière pour nous relier à la joie féconde.

En ces temps difficiles, nous concentrer sur la lumière et l’air frais qui font germer les nouvelles pousses, nous permet, par la suite, de cultiver cet état d’esprit avec le même soin que requièrent les jeunes plantes pour pouvoir croître et fleurir un jour.

Il est vrai que de nos jours, les saisons sont moins perceptibles. Nous mangeons de fraises toutes l’année et partons au soleil au creux de l’hiver. Notre corps tente de s’habituer comme il peut. Mais c’est ailleurs que naissent les plus gros dégâts. Notre foi dans notre société de l’éternelle jeunesse, nous bloques entre la fin du printemps et le début de l’été. Nous surchauffons l’hiver et l’éclairons à rendre jaloux le soleil de l’été. Nous nous accrochons de toutes nos forces à notre rentabilité sans failles, jusqu’au jour où cela lâche et c’est la dépression d’un long hiver.

Pourtant, l’hiver passe aussi. Nous ne savons simplement plus attendre. Et même nous dit le sage, il n’y a pas besoin de s’en faire ou de s’agiter :

«Immobile,

assis sans rien faire,

le printemps vient,

l’herbe pousse.»

Sagesse Zen

Publicités

0 Responses to “Le printemps nouveau”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




L’info en un clic !

ACTUEL!!!

SUR LES CHEMINS DU VENT, plus de 1000km à pied à la rencontre des tisserands de la transition

PROCHAINS EVENEMENTS

16-18 juin : Introduction au Lu Jong dans le châpitineau de l'éco-village de Sainte Camelle (FR)

23-25 juin: Purification pour le corps et l'esprit selon la médecine tibétaine à Mergoscia (CH)

Dès le 22 juillet: Formation intensive pour futurs enseignants de Lu Jong au Tessin (CH) et en Ariège (FR)

AUTRES BLOGS DU LUNGTA

propositions autour du moment de la naissance, pour un monde d'abondance

Les Jardins du Lungta : L'abondance est dans les prés

Le projet des éléments

A propos

Lungta: “Le Cheval de Vent” est un ancien symbole tibétain. Flottant au vent les «Lungtas» émettent continuellement des énergies curatives. Le «vent» est omniprésent et donne vie et conscience à la matière.
En savoir plus...

Images de Mergoscia (clic sur l’image!)

des images de Mergoscia

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 48 autres abonnés


%d blogueurs aiment cette page :